Le Blog des Cohab's par COLIBREE Intergeneration
Revenir au site

Vous êtes aidant ? Voici comment préserver votre santé et votre moral

Que faire, et comment se préserver ?

· Aides,Actualités

Qui sont les aidants, ces personnes qui, bénévolement, s’occupent d’autres personnes dans le besoin ? 

En France, les aidants représentent actuellement entre 8 à 11 millions de personnes, soit globalement 1 Français sur 6 ! Selon les chiffres du gouvernement, 90 % d’entre eux aide un membre de leur famille, dont 52 % l’un de leurs parents. Une relation unique, utile, bienveillante mais pas toujours évidente à gérer au quotidien. En effet, certains aidants portent une charge mentale trop lourde et finissent par mettre en péril leur santé et leur propre équilibre. 

Alors comment se préserver, s’organiser, et comment faire pour être un aidant efficace tout en conservant un équilibre de vie ?

Comment se rendre compte que l’on va mal ?

colibree, intergeneration, seniors, retraites, aidants, benevole, famille, besoin, personne, equilibre de vie

Aider un proche au quotidien peut se révéler être une épreuve pour certaines personnes, surtout lorsque l’accompagnement dure plusieurs années. En effet, 48% des aidants déclarent avoir une maladie chronique, 29% se disent plus anxieux et stressés, et 25% ressentent une fatigue physique et mentale importante.

Ce qui ne devrait absolument pas être le cas ! Et malheureusement, on ne s’en rend pas toujours compte. Pour vous vérifier que vous allez bien ou mal, vous pouvez vous poser 4 questions simples mais qui, si leur réponse est négative, vont vous faire prendre conscience de votre situation : 

  1. Comment je dors ces derniers temps ?
  2. Ai-je de l’appétit ?
  3. Quel temps j’accorde pour mes loisirs, ma famille, mes amis et moi-même ?
  4. Ai-je le sentiment d’en avoir assez, d’être anxieux.se et/ou inquièt.e dans mon quotidien ?

Une fois cette étape passée, et si vos réponses tendent vers une réponse négative, voici ce que nous vous conseillons de faire. 

Que faire si l’on vit mal le fait d’être aidant ?

colibree, intergeneration, seniors, retraites, aidants, benevole, famille, besoin, personne, equilibre de vie, help, proche

Tout d’abord, ne pas culpabiliser ! Être aidant n’est pas inné, et n’est pas fait pour tout le monde ! Pourquoi donner tout son temps aux personnes que l’on aime si, en retour, on s’oublie nous-même et notre bonheur ? 

La solution est simple : en parler ! Nous le savons, ce n’est pas forcément facile de consulter pour dire que l’on ne va pas bien, mais cela peut être révélateur et synonyme de guérison. 

OK, mais alors à qui en parler ? Eh bien, de nombreux organismes et dispositifs vous permettent de répondre à votre besoin spécifique.

Concernant votre santé personnelle, vous pouvez en parler à votre médecin traitant ou au centre de santé de la CPAM.

Pour faire le point sur la situation de votre proche aidé, vous pouvez vous rendre au Centre Local d'Information et de Coordination gérontologique (CLIC) si vous accompagnez un proche âgé de plus de 60 ans ou À la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), si votre proche a moins de 60 ans.

Enfin, saviez-vous que vous pouvez également vous faire accompagner en tant qu’aidant ? Eh oui, et ce grâce au Centre Local d'Information et de Coordination (CLIC) si vous accompagnez une personne de plus de 60 ans, à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) si vous accompagnez une personne de moins de 60 ans ou encore grâce à des Associations par pathologies.

On vous conseille également le collectif Je t’aide (https://associationjetaide.org) qui a réalisé un Kit des Aidants (https://associationjetaide.org/2021/08/10/kit-aidant-e-s/) , ainsi qu’un glossaire des aidants pour trouver de l’aide selon votre situation, et organise même des rencontres partout en France lors d’une journée spécifique, la Journée des Aidants. 

N’hésitez pas à les contacter en cas de besoin !

Comment se préserver par la suite ?

colibree, intergeneration, seniors, retraites, aidants, benevole, famille, besoin, personne, equilibre de vie, preserver, apres, avenir

Une fois que l’on va mieux, comment s’assurer que cela ne se reproduise pas à l’avenir ? 

Voici 5 conseils pour souffler sans culpabiliser et tenir dans la durée en s’occupant de son proche : 

  1. Créez de bons moments et souvenirs avec votre proche dépendant pour éviter de penser à sa maladie
  2. Intégrez votre proche aidé dans les activités de la vie quotidienne sans se mettre de pression, car dans chaque activité que vous pourrez lui proposer, votre proche se sentira utile
  3. Rencontrez d’autres aidants, pour partager votre expérience et éventuellement vous confier à une personne qui peut vous comprendre. 
  4. Acceptez de déléguer et le fait que tout ne repose pas sur vous, sans culpabiliser ! Faites appel à des professionnels comme COLIBREE Intergeneration qui peut vous proposer un étudiant qui partagera du temps avec votre proche : partager un café, faire un jeu de société, avoir une présence rassurante et bienveillante la nuit !
  5. Et surtout… libérez du temps pour vous, pour vous faire plaisir, faire ce que vous souhaitez et avec qui vous souhaitez… Vivez votre vie pleinement !

Toute l’équipe de COLIBREE Intergeneration remercie tous les aidants de France qui font chaque jour un travail merveilleux. 

À très bientôt pour un nouvel article,

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK